Laboratoire de l'Intégration du Matériau au Système

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

PMH_DySCo

Présentation

L’équipe PMH_DySCo, Performance Motrice Humaine_Dynamique des Systèmes Complexes de contrôle, est composée d’enseignants-chercheurs rattachés à la Faculté des Sciences du Sport (UF STAPS). Cette équipe a été créée en 2016 en intégrant ces enseignants-chercheurs précédemment affectés dans des unités de l’INSERM, U1045 Centre Cardio-Thoracique de Bordeaux – IHU Liryc ou du CNRS, UMR 5251 Institut de Mathématiques de Bordeaux et UMR 5287 - Institut de Neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine.

L’équipe s’intéresse aux indices physiologiques et moteurs qui caractérisent l’état, le changement d’état et la performance d’un ou plusieurs individus confrontés à des charges de travail physique et mental appliquées séparément ou conjointement (double-tâche), à court terme ou à long terme (apprentissage, entraînement). Ces indices physiologiques et moteurs sont calculés à partir d’analyses non linéaires de signaux sous forme de séries temporelles, qui résultent de la dynamique des systèmes de contrôle physiologique chez l’Homme (contrôle autonome cardiaque, contrôle postural, ou encore contrôle d’un rythme moteur). Chacun de ces signaux est caractérisé par des fluctuations complexes qui ne s’apparentent pas à du bruit aléatoire et qui émanent systématiquement d’un système physiologique organisé pour réduire la variabilité et maintenir un état stable.

Les méthodes d’analyse de la complexité des fluctuations, lorsqu’elles sont bien maitrisées permettent la distinction subtile - qui échappent aux méthodes traditionnelles - entre un état de santé et un état pathologique ou de fatigue, un état de référence et un état perturbé par un stimulus interne (e.g. tâche cognitive) ou externe (modification de l’environnement ou des interactions requises).

Ces travaux sont menés en poursuivant un double objectif :

1-    Tirer parti des avantages qu’offrent les objets connectés en matière de recueil de signal pour promouvoir à la fois des études en situation écologique (Homme en situation réelle, hors du laboratoire) et le déploiement d’études à grande échelle (Homme connecté). Pour cela, l’équipe dispose des gold standard du laboratoire pour valider préalablement l’utilisation d’un système embarqué. L’équipe est ainsi un partenaire pour l’innovation technologique.

2-    Animer un projet transdisciplinaire qui intègre formation & recherche. Ce projet est accompagné financièrement par l’IDEX Bordeaux et la région Nouvelle Aquitaine. Il propose des projets collaboratifs à des étudiants et des élèves ingénieurs et met à leur disposition des outils de mesure (objets connectés, plateforme de posturométrie (Winposturo), plateforme dynamométrique (Kistler), tracking vidéo 3D (Optitrack), ergomètres (tapis roulant, bicyclette ergométrique) et un espace de travail collaboratif (Faculté des Sciences du Sport), équipé de larges écrans permettant de créer des environnements immersifs. 

 


Compétences
  • Performances motrices humaines
  • Etudes des systèmes complexe de controle de l'activité humaine
  • indices physiologiques et moteurs qui caractérisent l’état des opérateurs
  • le changement d’état et la performance d’un ou plusieurs individus
Publications

L’équipe PMH_DySCo, Performance Motrice Humaine_Dynamique des Systèmes Complexes de contrôle, est composée d’enseignants-chercheurs rattachés à la Faculté des Sciences du Sport (UF STAPS). Cette équipe a été créée en 2016 en intégrant ces enseignants-chercheurs précédemment affectés dans des unités de l’INSERM, U1045 Centre Cardio-Thoracique de Bordeaux – IHU Liryc ou du CNRS, UMR 5251 Institut de Mathématiques de Bordeaux et UMR 5287 - Institut de Neurosciences cognitives et intégratives d'Aquitaine.

L’équipe s’intéresse aux indices physiologiques et moteurs qui caractérisent l’état, le changement d’état et la performance d’un ou plusieurs individus confrontés à des charges de travail physique et mental appliquées séparément ou conjointement (double-tâche), à court terme ou à long terme (apprentissage, entraînement). Ces indices physiologiques et moteurs sont calculés à partir d’analyses non linéaires de signaux sous forme de séries temporelles, qui résultent de la dynamique des systèmes de contrôle physiologique chez l’Homme (contrôle autonome cardiaque, contrôle postural, ou encore contrôle d’un rythme moteur). Chacun de ces signaux est caractérisé par des fluctuations complexes qui ne s’apparentent pas à du bruit aléatoire et qui émanent systématiquement d’un système physiologique organisé pour réduire la variabilité et maintenir un état stable.

Les méthodes d’analyse de la complexité des fluctuations, lorsqu’elles sont bien maitrisées permettent la distinction subtile - qui échappent aux méthodes traditionnelles - entre un état de santé et un état pathologique ou de fatigue, un état de référence et un état perturbé par un stimulus interne (e.g. tâche cognitive) ou externe (modification de l’environnement ou des interactions requises).

Ces travaux sont menés en poursuivant un double objectif :

1-    Tirer parti des avantages qu’offrent les objets connectés en matière de recueil de signal pour promouvoir à la fois des études en situation écologique (Homme en situation réelle, hors du laboratoire) et le déploiement d’études à grande échelle (Homme connecté). Pour cela, l’équipe dispose des gold standard du laboratoire pour valider préalablement l’utilisation d’un système embarqué. L’équipe est ainsi un partenaire pour l’innovation technologique.

2-    Animer un projet transdisciplinaire qui intègre formation & recherche. Ce projet est accompagné financièrement par l’IDEX Bordeaux et la région Nouvelle Aquitaine. Il propose des projets collaboratifs à des étudiants et des élèves ingénieurs et met à leur disposition des outils de mesure (objets connectés, plateforme de posturométrie (Winposturo), plateforme dynamométrique (Kistler), tracking vidéo 3D (Optitrack), ergomètres (tapis roulant, bicyclette ergométrique) et un espace de travail collaboratif (Faculté des Sciences du Sport), équipé de larges écrans permettant de créer des environnements immersifs. 

 

  • Performances motrices humaines
  • Etudes des systèmes complexe de controle de l'activité humaine
  • indices physiologiques et moteurs qui caractérisent l’état des opérateurs
  • le changement d’état et la performance d’un ou plusieurs individus