Laboratoire de l'Intégration du Matériau au Système

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Plateformes Thématiques

La recherche au sein d'IMS est organisée dans plusieurs pôles thématiques. Chaque groupe de recherche assume la responsabilité du maintien au plus haut niveau scientifique et du développement de 2 à 3 thématiques. Pour mener à bien leurs recherches les enseignants–chercheurs et chercheurs du laboratoire s’appuient sur des équipements mutualisés dans des plateformes expérimentales dont la liste est donnée ci‑dessous.

A2M (Atelier des Microondes sur la Matière) est une cellule de transfert

Caractériser, chauffer et contrôler les matériaux grâce aux microondes

Depuis plus de 15 ans, A2M apporte aux entreprises l'expertise scientifique et les équipements pour analyser les interactions matière/ondes électromagnétiques et développer les usages industriels des microondes

Site Web : WWW.IMS-A2M.com

Plaquette à télécharger

Les activités de la plateforme du Vivant tournent autour des études en biologie à l’interface de la physique (bioélectromagnétisme) et de l’électronique (bioélectronique).

La centrale du Vivant met ses équipements à la disposition des enseignants chercheurs de Bordeaux INP, de l’Université de Bordeaux et d’autres Universités au plan national, ainsi qu’aux doctorants du Laboratoire et aux étudiants de formations diverses.

La plateforme technologique « Béthanie » est un outil dédié aux activités de recherche sur le facteur humain et l’usage des technologies.

Positionnée au sein de l’ENSC, elle sert des objectifs divers, mais convergents et complémentaires :

  • Formation (élèves ingénieurs et formation continue)
  • Recherche amont à vocation académique (IMS Cognitique)
  • Recherche amont à vocation industrielle (Thales, HEAL, ERSYA, AKIANI, Iuserlab, etc.)
  • Recherche appliquée et la  valorisation (Chaire STAH)

D’un point de vue scientifique elle doit permettre de :

  • Aboutir à la mise en œuvre des démonstrateurs pour comprendre et convaincre ;
  • Permettre la prise en compte de l’utilisateur au centre de la conception du système pour garantir son utilisabilité et son acceptabilité ;

 

Contexte

Des problèmes majeurs se posent aux processus d’innovations dans le domaine des interactions complexes :

  • Le manque de savoirs opérationnels directement exploitables et issus de cycles de conception/développement courts. Cette connaissance est d'autant plus nécessaire que les coûts de développement des systèmes complexes et plus généralement de l’innovation ne permettent plus de prise de risque au niveau des études de conception. La maitrise de ces savoirs correspond à la phase de prototypage dans le monde industriel, et à la simulation dans notre cas.

  • La difficulté à se représenter des interactions futures et des dynamiques d’actions non «procédurisées». Cette difficulté, véritable frein à la prise de décision pour les non spécialistes du domaine, explique l’apparition de demandes de plus en plus fréquentes de démonstrateurs, qui permettront d’assister les prises de décisions.

  • La complexité potentielle des interfaces (humain/machine) qui accompagnent l'augmentation de la complexité des systèmes. Les coûts de réingénierie du fait de la non prise en compte du facteur humain ne sont plus acceptables. Nombre d’entreprises ne peuvent plus les assumer. Il fait être capable de prendre e, compte la dimension cognitive dans l'étude des phénomènes multi-acteurs tels que les processus de commandement, de sécurité sanitaire, de production.

Sur une surface de l'ordre de 250 m2 , la plateforme "Véhicule du Futur" constitue une véritable vitrine technologique des moyens d'essais développés pour la mise en oeuvre, à des fins expérimentales et de transfert, des recherches menées par l'équipe CRONE en collaboration avec le constructeur automobile PSA et l'équipementier BOSCH, dans le cadre notamment de sa labellisation comme Equipe de Recherche Technologique. Depuis 2011, cette plateforme est au cœur de l’OpenLab PSA-IMS « Electronics and Systems for Automotive », laboratoire commun entre PSA Peugeot Citroën et le laboratoire IMS.

La Plateforme OpERaS est dédiée à l'évaluation de la fiabilité de dispositifs optoélectroniques et photoniques soumis aux environnements sévères. Elle permet de mettre à disposition de partenaires industriels des moyens de caractérisation, d"analyse de défaillance et de vieillissement accéléré efficacement répartis entre le Laboratoire IMS (caractérisation et prévision de fiabilité), THALES Security System (analyse de défaillance) et AdvEOTec (qualification).

La plateforme CACYSSÉE est dédiée à la prédiction de la durée de vie des systèmes de stockage d’énergie (Supercaps, batteries Lithium). Les résultats expérimentaux obtenus permettent de modéliser le vieillissement à partir de tests accélérés, afin d’identifier les modes de défaillance

La plateforme ATLAS est dédiée au Test et à l’Analyse de défaillance par faisceau laser des circuits intégrés et systèmes. Son développement a bénéficié d’un soutien important de la région Aquitaine et du CNES.

Cette plateforme couple des moyens optiques et électroniques dans le but de produire une analyse spatiale (cartographie 2D ou 3D) et temporelle, de différentes sensibilités ou caractéristiques d’un circuit intégré. Un faisceau laser est fortement focalisé en différentes positions d’une puce afin d’induire un effet photoélectrique (création de porteurs) ou un effet non-linéaire mais aussi de sonder de manière non invasive l’activité du circuit.

La plateforme comprend actuellement 4 microscopes, dont un horizontal, deux verticaux et un vertical à colonne inversée associé à une station de test sous pointes. Sur chacun de ces microscopes peut être amené différents faisceaux selon la nature de l’interaction recherchée et du type de semiconducteur. Autour de chaque microscope se développe une instrumentation comprenant différents instruments d’analyses électriques et de polarisation du circuit, un système de déplacement de la puce sous le faisceau (platines pas à pas) ou du faisceau sur la puce (scanner galvanométrique). La coopération de chacun de ces éléments est automatisée via une IHM PC développée en C++ ou sous environnement LABVIEW.

Début 2015, la plateforme ATLAS va s’enrichir de nouveaux outils d’analyse dans le domaine de fréquence THz. Ils sont attendus pour le développement de méthodes d’analyses des composants 3D ainsi que de couches minces ou matériaux pour la microélectronique et l’optoélectronique. 

Outre son importante activité expérimentale, le plateforme ATLAS comporte aussi des outils de simulation numérique TCAD (SENTAURUS).

Plateforme TAMIS : Technologies autres que Silicium (Capteurs, MEMS, …)

Les activités principales pratiquées au niveau de la plateforme TAMIS (Technologie Alternative Aux MIcrosystèmes Silicium) sont :

  • Mise à disposition des équipements aux doctorants du Laboratoire et aux enseignants chercheurs, de l’IPB et de l’Université de Bordeaux et d’autres Universités nationales ou internationales, impliqués dans des programmes nationaux et internationaux de recherches fondamentales et appliquées concernés par des étapes technologiques.
  • Recherches appliquées et pré-développement industriels dans le cadre de projets du Laboratoire IMS en collaboration avec des entreprises régionales ou nationales. Ces recherches concernent la conception et la fabrication de composants qui sont ensuite assemblés puis testés en conditions réelles ou en environnements sévères.
  • Prestations pour des entreprises : réalisation de circuits en couches épaisses ou couches minces de type électrodes métalliques ou microfours Pt, etc., locations de salles blanches ou d’équipements, câblages filaires de puces pour la réalisation de prototypes, report de composants sans broches, etc
  • Formations d’étudiants (~60 étudiants/an) des filières Electronique du niveau Licence à un niveau Doctoral et stages proposés aux doctorants de l’IMS ou à des doctorants européens dans le cadre du programme Euro-dots-CNFM. Ces stages assurent une formation sur les outils technologiques utilisés pour la mise en œuvre de microassemblages.

Plateforme ELORGA : Electronique organique (OLED, OFET, OPV …) (ENSCBP) 

L’ensemble des équipements de la plateforme ELORGA est destiné à la réalisation de dispositifs électroniques à base de semiconducteurs organiques. Cette plateforme est équipée pour l’étude des mécanismes physiques qui gouverne le fonctionnement des dispositifs organiques. L’ensemble des équipements est localisé à l’IMS-ENSCBP.

 

NANOCOM est une plateforme dédiée à la caractérisation électrique de composants et de circuits intégrés en technologies silicium (CMOS SOI, BiCMOS SiGe …) ou III-V (InP, AsGa…). Elle est située dans le bâtiment principal de l’IMS (Bat A31) et  s’étend sur plus de 200m². Cette plateforme instrumentale s’est développée autour des besoins de la recherche au Laboratoire IMS et de ses partenaires, dans les domaines de la modélisation des composants, de l’extraction de leurs paramètres et de la conception de circuits intégrés radiofréquences et hyperfréquences.